darkmode

Rethinking UX

Louis Vereecke

Qu'est ce que Rethinking UX ?

Rux (Rethinking UX) est un atelier organisé par l’option Design Web & Mobile de la Haute École Albert Jacquard. C’est le troisième atelier que nous réalisons cette année. Le but de celui-ci est de repenser une fonctionnalité d’un site internet et de réaliser une étude de cas de celui-ci. L’atelier Rux se concentre sur l'expérience qu'ont les utilisateurs sur un site web donné. L’UX Design se définit comme l’ensemble des moyens mis en œuvre pour concevoir une interface qui réponde pleinement aux exigences d’une « bonne UX ». L’objectif étant de fournir la meilleure expérience utilisateur possible.


Le site du BAM Mons

Le site internet sur lequel nous nous concentrons lors de cet atelier est le site internet du musée des Beaux-arts de Mons. Ce site regroupe toutes les informations concernant les auteurs et les différentes expositions du Musée.

Les Beaux-Arts Mons, ou le BAM, est un espace culturel situé dans la ville belge de Mons. C’est la nouvelle dénomination du Musée des beaux-arts de Mons à la suite de la finalisation de sa restauration depuis le début 2007

image bam

Le test utilisateur

Le test utilisateur consiste à observer le comportement et les interactions qu'un utilisateur test adopte avec un produit donné (Dans notre cas, le site du BAM Mons).

Le test utilistateur permet de :
1) Détecter les problèmes (et donc les résoudres par la suite).
2) Comprendre le comportement des utilisateurs avec un produit donné.
3) Mieux définir les besoins des utilisateurs.

Les avantages du test utilisateur:
1) Détecter les problèmes (et donc les résoudres par la suite).
2) Il est peu coûteux à mettre en place.
3) Il est rapide à effectuer.

Ce test devait démontrer les lacunes au niveau de l’UI et de l’UX design. Malheureusement, le sujet à trouver les informations requises en un temps record. Après le test, le sujet à quand même noter un nombre important de choses qui ne vont pas sur le site.

1) La présence de deux menus sur le site induit en erreur le visiteur, d’autant plus que quand on clique sur un élément du premier menu, on change de site.
2) Beaucoup trop de texte sur la page d’accueil.
3) Aucune structure sur la page d’accueil, les blocs de texte et les images sont disposés au hasard.
4) Eléments mal structurés, les éléments important se trouvent tout en bas de la page d’accueil
5) Les titres des éléments du deuxième menu sont à revoir, pas assez explicite.
6) Sur la page agenda, tout est trop petit (texte, liens).
7) La réservation au musée ne se fait pas sur le site du musée, mais sur un site externe (https://www.visitmons.be/).
8) Aucune image d’illustration des expositions.
9) Pas l’adresse du Musée dans l’élément du menu “Venir au musée”.
10) Aucun filtre pour trouver les expositions et les artistes.


Top task

Les toptask sont les tâches principales que va réaliser notre utilisateur sur notre site. Après une mise en commun de la classe, nous avons trouver les 5 toptask que les utilisateurs sont susceptibles de réaliser sur le site du BAM. (Réserver un ticket, Contacter le musée/membre de l’équipe, Organiser votre visite ,Découvrir des artistes des expositions, Consulter l’agenda) Dans mon cas, je vais me concentrer sur la découverte des expositions et des artistes.


Audit

On analyse nos concurrents

Afin de repenser la fonctionnalité de découverte des artistes et des expositions (dans notre cas c’est plutôt créer cette fonctionnalité, car elle n’existe pas sur le site du BAM), il faut regarder ce qu’il se fait sur les sites concurrents, en l'occurrence, sur les site internet des Musées et des expositions en Belgique. C’est ça qu’on appelle un audit, une analyse détaillée de ce que propose en termes de fonctionnalités des sites dans la même thématique que la nôtre.

Je me suis rendu sur 6 sites internets différents de musées et expositions partout en Belgique. J’ai fouillé ces différents sites internet pour voir comment et quelle fonctionnalités ils utilisent pour que les visiteurs découvrent les artistes et les expositions disponibles.

En conslusion, ces sites ont tous un point commun, ils possèdent tous une fonctionnalité “Filtre” qui permet de filtrer par “Date”, “Type”, “Thème” et “Public cible” les artistes et les expositions. C’est donc cette fonctionnalité qu’il va falloir implémenter sur le site du BAM.

image image image

Croquis

On commence la mise en forme.

La création de croquis est une étape importante. On commence à créer les bases de l’implémentation de notre toptask. On commence à dessiner les premières ébauches d’interfaces possible. Ici j’ai décliner notre toptask en 3 interfaces.

image image image

User-Journey

On simule une journée type.

Un User Journey se concentre sur le design de l'expérience utilisateur, sur la manière dont l’utilisateur découvre un produit (dans notre cas un site web), jusqu’à l’instant où il atteint l’objectif poursuivi. On imagine plusieurs scénarios différents d’interaction entre notre produit et un utilisateur.

image

En conclusion, la plupart des gens vont utiliser le site sur smartphone, il faut donc que la fonction de recherche des expositions disponibles et des artistes soit adaptée pour mobile. Il n’existe pas de filtre/page de recherche sur le site BAM, il sera donc facile d'améliorer cette fonctionnalité, il suffit juste de la créer.

Prototype papier

On construit l'interface.

Le but d’un prototype — qu’il soit en papier ou non — c’est de répondre à des questions au sujet d’utilisateurs, en évaluant leur taux de succès dans la réalisation de certaines tâches à l’aide de celui-ci. Le prototype permet de voir comment un utilisateur intéragit avec notre site et voir s'il rencontre des problèmes. C'est l'avant dernière étape d'un projet.

image image image image

Apres avoir fait tester mon premier prototypes papier, j’ai pu en conclure une chose importante La plupart des personnes ayant testés le prototype m’ont dit qu’ils utilisaient principalement un smartphone pour naviguer sur internet et que donc il fallait prévoir le site pour qu’il s’adapte parfaitement sur un téléphone.

En conclusion, une version mobile est essentielle. En effet, aujourd’hui, plus de 52 % du trafic internet mondial provient de smartphones.Il y a désormais plus de recherches Google depuis un smartphone que depuis un ordinateur (environ 58 % pour le mobile contre 42 % pour l’ordinateur).

Conclusion

J’ai trouvé cette atelier intéressant, il pose les bases du travail de groupe, qui est très important dans notre secteur d’activité. Il instaure également une méthode de travail, avec des étapes à respecter dans le bonne ordre. Cette atelier met l’utilisateur au centre de tout et l’implique vraiment dans le procédé de création.